twitter facebook

L’histoire du site de Belval remonte à 1909, lorsque la Ville d’Esch décide de sacrifier une forêt communale de plus de 200 hectares et de vendre le terrain à une société allemande qui y construit l’une des usines les plus modernes de son temps. Les premiers hauts fourneaux sont mis en service en 1911. Quelques années plus tard, l’usine de Belval connaît déjà une première extension, puis une autre après la Seconde Guerre mondiale. Ultimes étapes de ce processus, la construction du haut fourneau A, entamée en 1965, celle du haut fourneau B, en 1970, et celle du haut fourneau C, en 1979. Avec la crise de l’énergie qui frappe la sidérurgie européenne, Belval connaît une récession durable dans les années 80-90. C’est en 1997 qu’est abandonné le dernier des hauts fourneaux, au profit d’un nouveau four électrique. L’ensemble de l’usine subit alors une réorganisation, la moitié ouest de l’enceinte étant mise en friche. Dès 1998, les travaux de démantèlement sont engagés. Seuls les deux hauts fourneaux, le Highway, la halle des soufflantes, la Möllerei et quelques bâtiments annexes sont épargnés.