twitter facebook






Suite aux grandes restructurations qui ont frappé l’industrie sidérurgique dans les années 70-80, 1 200 hectares de friches industrielles dans le sud du pays se retrouvent sans fonction. Le gouvernement luxembourgeois décide de procéder à la reconversion de 650 ha dans le but de rééquilibrer l’aménagement territorial du Grand-Duché. Un vaste projet qui prévoit notamment la décentralisation d’infrastructures et la création de nouvelles activités dans des secteurs innovants, afin de relancer la prospérité économique et d’améliorer la qualité de vie de la population. Priorité parmi les priorités, Belval et ses 120 ha situés sur le territoire de deux agglomérations – la ville d’Esch-sur-Alzette et la commune de Sanem – offrent un potentiel remarquable. Le pari de l’État luxembourgeois consiste à créer les conditions d’une renaissance de la région sud à partir de la reconversion du site sidérurgique et du lancement d’un important programme immobilier, pour un investissement global dépassant le milliard d’euros. Un projet ambitieux et fédérateur, susceptible d’engendrer une véritable dynamique socio-économique.