twitter facebook










En tant que maître d’ouvrage public, le Fonds Belval est tenu par la loi du 19 décembre 2014 (antérieurement loi du 30 juillet 1999) de consacrer un certain pourcentage du coût total de la construction de la Cité des Sciences à la création artistique. Vu l’ampleur de ce projet d’urbanisme, on comprend que ce budget est considérable et doit être utilisé avec circonspection. Pas question de dépenser ces fonds à la légère ! Par souci de cohérence, le Fonds Belval a donc initié Public Art Experience, un projet qui entend renouer le lien entre l’art et la société. Il ne s’agit nullement d’installer de simples « décors » artistiques, mais de contribuer à interroger la société et à produire une conscience collective de l’espace public.
Démarche innovante, Public Art Experience vise ainsi à créer un perpetuum mobile grâce à des initiatives artistiques qui se succèdent à un rythme régulier, chaque projet trouvant ses racines dans l’aboutissement de celui qui l’aura précédé. La périodicité de ces expériences s’inscrit, par sa constance et son rythme, dans l’esprit de durabilité de la démarche globale de la Cité des Sciences et dans sa volonté d’aboutir à long terme à une « anthologie », non seulement des projets de Belval mais aussi de l’art public contemporain, au Luxembourg et plus largement.